Apprendre à naviguer avec un voilier

Depuis des siècles, la mer a attiré le cœur des aventuriers et des navigateurs du monde entier. Une étude a prouvé que tout ce qu’on veut pour être satisfait, c’est d’apprendre à naviguer avec un voilier et, bien sûr, une étoile afin de l’orienter. Sachez dès le début que se plonger dans l’univers de la voile s’avère un peu compliqué. Mais, cet article vous permettra comment faire pour naviguer avec un voilier     

Disposer des notions de base en voile

En vue d’apprendre la navigation à voile, vous devez vous familiariser avec les innombrables parties des bateaux à voile afin non seulement de diriger un bateau dans de bonnes conditions éventuelles, mais pour des raisons sécuritaires également. Si vous ne répondez pas correctement lorsque quelqu’un crie soudainement : « « Entendez le foc » ou « Attention à la flèche! » », il existe un risque de problèmes graves.

  • Poulie : Ce mot fait référence à une roue montée sur un essieu et dont la périphérie de la roue est évidée afin d’accueillir une chaîne ou une corde.
  • Bôme : il s’agit d’un support perpendiculaire sur lequel la grand-voile est attachée. La bôme en question est attachée au mât et continue vers l’arrière. Lorsque vous changez la direction du bateau, soyez attentif au mouvement de la barre rigide. Si vous venez sur son chemin, cela peut vous heurter la tête.
  • Proue : Ce mot fait référence à l’avant du navire.
  • Quille de dérive : C’est un type d’aileron, ordinairement en fibre de verre. Sur quelques navires, la dérive tourne autour d’un essieu relié au bas de la quille. Cela vous aidera à équilibrer le bateau lorsqu’il est en cours.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à un seul instant à consulter le site comme www.profil-voiles.fr

Préparer le voilier        

 Pour pouvoir apprendre la voile, vous devez effectuer une inspection visuelle détaillée. En effet, vous devez vérifier tous les gréements verticaux, les cordages et les câbles qui supportent le mât, en y incluant les goupilles et les tendeurs fixant la manœuvre à la coque. Bon nombre de bateaux à voile ont démâté en raison du manque d’une cheville à prix abordable.  

  • Vérifier les cordes, c’est-à-dire les mâts et les sièges, du gréement ordinaire permettant de lever et faire ses manœuvres à des voiles, soit les écoutes et les drisses. Veillez à ce que les cordages soient propres et qu’ils ne soient ni bloqués, ni emmêlés ou enroulés par de tels obstacles et qu’ils soient tous attachés à un taquet où à une bitte avec un nœud de Savoie ou un autre noeud simple pour les empêcher de se coincer dans les poulies ou de démarrer à la tête du mât.  
  • Desserrez toutes les cordes des treuils et des taquets. Rien ne doit gêner la libre circulation des cordes. À ce stade, vous devriez pouvoir les manipuler aisément sans risquer de les confondre.

Mettre les voiles

C’est qui est sûr, c’est que vous pouvez apprendre la navigation à voile. Pour y parvenir, fixez respectivement les parties basses, à savoir la bordure du foc et celle de la grand-voile sur les points fixes de la proue et de bôme du bateau à voile.     

  • La grand-voile d’arrière est fixée avec le point d’écoute, en utilisant une pièce connue sous l’appellation «bosse d’écoute ». Afin de renforcer le bord de la voile principale, tendez la ligne d’écoute et faites-la pivoter autour de la pièce servant à amarrer de nombreux cordages.
  • Soulevez la voile principale en tirant le mât complètement vers le haut. La voile battra assez fort durant un certain temps, mais c’est logique. Veuillez remarquer qu’un battement excessif et répétitif diminuera beaucoup la résistance et la durée de vie de la voile.
  • Le bord d’attaque du guindant ou de la voile est tenu d’être assez tendu pour éviter les plis, mais n’appliquez pas de force excessive sur la drisse afin d’éviter de plier perpendiculairement à la voile.

Habituellement, il existe un taquet au bas du mât afin de fixer les cordes. Enroulez la drisse sous la voile principale autour de la pièce servant à amarrer de nombreux cordages . Hissez la voile triangulaire au moyen de la drisse de voile d’avant ou un autre foc à l’instar du génois et maintenez la drisse. Les 2 focs navigueront librement. Sachez que la voile principale est souvent levée en premier, vu que l’utilisation de cette voile facilite l’enroulement de la proue.

Naviguer avec un voilier

Faites attention au guidant de voile d’avant et de voile principale. Lorsque celui-ci commence à flotter, vous êtes en mesure de choisir d’incliner la voile pour éviter de battre ou agir sur la tige pour rester à l’écart du vent, auquel cas vous pouvez le supporter. Si la voile flotte, cela indique que le navire est hors de portée autorisée par la voile contre le vent. S’il est permis de s’user légèrement, disons, si l’axe du navire est retiré du lit de vent, la voile cessera de s’incliner.

Pourquoi pratiquer le fitness ?
5 activités incontournables en vacances pour un enfant de 13 ans